Passer un séjour à Madagascar ne veut pas simplement dire paysages extraordinaires et paradisiaques, des espèces de faune et de flore rarissimes, un climat béni des dieux pour privilégier la détente et le repos, des us et coutumes authentiques, des soirées nocturnes bien animées, etc. Avant tout, la grande île reste également un lieu de découverte gastronomique exceptionnelle. Et vous n’en reviendrez pas de tout ce qui fait des mets et boissons malgaches des incontournables à expérimenter.

En effet, les malgaches disposent d’une toute autre manière de cuisiner. Chaque mère de famille sait parfaitement vous concocter un plat gourmand qui vous dépaysera à souhait. L’expérience en aventure en engageant simplement une location de voiture avec chauffeur comme guide touristique vous permettra de sillonner divers villages proposant des arts culinaires locaux extraordinaires.

Avec ces plats simples, délicieux et surtout 100 % biologiques, Madagascar regorge de tellement de richesses qu’il en devient même incompréhensible d’entendre qu’il figure encore parmi les pays sous-développés.  Bref, quoi qu’il en soit, ci-après un top 10 des mets et boissons incontournables de Madagascar pour pimenter un peu votre séjour dans la grande île.

1-            Le « Mofo Gasy »

C’est le beignet typiquement malgache qui vous accueillera de bon matin accompagné d’une petite tasse de café. A ses côtés, il y a aussi le « Menakely » et le  « Ramanonaka ». Ce dernier est plus salé et affiche une croute dorée bien huilée avec un intérieur fondant. Pouvant être dégusté à la maison, l’ambiance la plus habituelle est d’en prendre à même la petite gargote qui les propose. Ils sont plus succulents chauds, voire même très chauds.

2-            Le « Mokary »

Un autre type de beignet initialement issu des parties nord de l’île. Il est à base de riz blanc mélangé à du lait de coco ou à d’autres ingrédients selon le style du marchand. Le Mokary a une forme bombée et est de couleur blanche. Généralement plus grand que le « Mofo Gasy », il se déguste également avec du bon café à tout moment de la journée.

3-            Le « Koba Raviny »

C’est aussi une pâtisserie locale qui ne manquera pas de vous faire saliver. Il est fabriqué avec des cacahuètes broyées, du sucre et de la farine de riz. La pâte qui en résulte est ensuite enveloppé dans une feuille de bananier et cuit à la vapeur. Généralement proposé par les marchands ambulants autour des stations de services, ne vous fiez surtout pas à son emballage, il faut l’essayer pour se rendre compte de son goût inégalable.

4-            Le « Ravitoto »

Tous les malgaches vous le stipuleront, le « Ravitoto » accompagné de viande de porc et toutes ses variantes restent le plat le plus apprécié des natifs du pays. Ceux qui habitent à l’étranger s’en font même livré. Mais qu’est-ce ? C’est un plat préparé avec des feuilles de manioc      pilées et assaisonnées avec beaucoup d’huile ou de gras de viande. Au nord de l’île, il est possible de tester une version avec du lait de coco pour rehausser encore davantage le goût.

5-            La tripe sauce

Les malgaches sont aussi des amateurs de tripes. Ils ont une manière de relever le goût et d’en faire un plat national qui regroupe tous les gourmands et gourmets. Avec de simples assaisonnements comme de la tomate, d’oignon et d’ail hachés, un peu de thym, de l’huile et du sel, vos salives n’en reviendront pas du goût exquis. Vous en redemanderez à coup sûr !

6-            Le « Varanga »

C’est une recette de viande de zébu ou plus exactement de morceaux de bœuf effilochés. Ce met accompagne généralement le riz, l’élément principal de la nourriture malgache. Sa saveur est extraordinairement appréciable. Vous n’aurez jamais goûté une viande aussi succulente. A essayer immédiatement dès votre arrivée sur la grande île.

7-            Le « Romazava »

C’est aussi un grand traditionnel à Madagascar. Vous le retrouverez accompagnant le riz à chaque repas (déjeuner et dîner). C’est un bouillon à base de plusieurs ingrédients locaux dont la viande de zébu et les fameux « brèdes ». Le « Romazava » aide principalement à faire passer le plat quotidien de riz et de « laoka » (lire accompagnements en tout genre : viande, frites, poissons…).

8-            Les achards de fruits et légumes

Ce sont des condiments épicés juste ce qu’il faut pour accompagner tous vos plats. Le « Romazava » en est un exemple concret. Essentiellement à base de fruits et légumes, la particularité de ce condiment réside dans la manière de le préparer. Les légumes comme les choux, les carottes, le poivron, le haricot… sont macérés dans du vinaigre saupoudré de piment rouge pilé (ou pas selon les préférences) et de tous les épices pour en relever le goût. Pareillement avec les fruits ou « Antsiary Tsiaho », avec un surplus de piment pour bien relever le goût de la mangue ou du citron,  qui sont les spécialités des parties au nord de l’île. Pour ceux qui sont plus téméraires, ces condiments pimentés peuvent se déguster seuls. L’expérience prendra ainsi une toute autre ampleur.

 

9-            Le « ranon’apango »

Pour changer un peu, voilà la boisson traditionnelle du pays. Chaud ou froid, elle se consomme lors du repas ou durant toute la journée. Elle est obtenue grâce à du riz brûlé au fond de la marmite et chauffé avec de l’eau. Le goût n’est pas mauvais, c’est très économique, et c’est curatif à ce qu’il paraît.

10-         Le « maskita »

Le « maskita » c’est le nom des brochettes à Madagascar. C’est une nourriture dont raffolent tous les Malagasy. À la tombée de la nuit, vous pourrez trouver de nombreux étalages avec le « fatapera » pour cuire les brochettes dans les rues des grandes villes ou sur les bords de plage. Une réunion autour du « maskita » est une distraction très appréciée dans le pays. C’est également le symbole incontournable de toutes les fêtes entres familles et/ou amis.

 

Catégories : GastronomieNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *