En Avril 2016, la compagnie Johary, un grand nom dans le monde du théâtre malagasy, lance la première école de théâtre à Madagascar. Poussé par l’envie de partager le monde euphorique, éducatif et véhicule de messages importants du théâtre, la compagnie Johary entend également innover le monde du cinéma dans la grande île.

Le théâtre : une passion depuis des années

Le fondateur de la compagnie Johary, Monsieur Henri RANDRIANIERENANA, et ses collaborateurs, tous passionnés du théâtre depuis des années, sont des figures importantes du milieu culturel de Madagascar. En effet, le président fondateur a été plusieurs fois invité à être le jury des concours de chants organisés par les grandes chaînes de télévision du pays. Quant aux membres fidèles du groupe, on note particulièrement la présence de Mija, un des candidats à ces concours et qui a su briller par son talent vocaliste mais aussi par ses diverses prestations scéniques.

Depuis toujours, Monsieur Henri RANDRIANIERENANA est une figure imposante du théâtre. Il a collaboré avec de nombreux artistes dans la création de leur spectacle. L’un des plus marquants été certainement le spectacle « Che Bel Canto » de la diva de la chanson Bodo. Ce fut un chef d’œuvre artistique qui n’a pas manqué de plaire aux organisateurs, mais surtout des spectateurs.

Cet évènement reste évidemment un exemple parmi plusieurs prestations couronnées de succès que la compagnie Johary a mené depuis ces quelques vingtaines d’années d’existence. En effet, la compagnie Johary est bien connue dans les spectacles de théâtres au CGM Analakely, où elle s’y produit le plus régulièrement. TAMABOHO, Le Mythe d’Ibonia, reprise de « Caroline et Casimir »… sont quelques classiques du répertoire de cette compagnie professionnelle dans le milieu du théâtre et des comédies musicales.

Une école pour promouvoir le 7ème art malagasy

Depuis quelques années, la population malgache apprécie de mieux en mieux les efforts des producteurs malagasy. La sortie de nombreux films divertissants contribue actuellement à changer le regard des spectateurs quant à la place réelle du 7ème art.

Bien que les histoires ainsi que les mises en scènes soient appréciables, il est honnête d’avouer que le niveau n’est pas encore prêt d’égaler les grands acteurs internationaux ou encore les grandes firmes de productions.

C’est justement dans ce contexte que la compagnie Johary apporte sa contribution dans l’amélioration du secteur en lançant la première école de théâtre de Madagascar. Et pour ce faire, elle entend mener ce projet à bien en formant des comédiens et des acteurs professionnels, en proposant une formation en communication interpersonnelle par le théâtre, en développement de soi et leadership par le théâtre, une formation corporelle par le théâtre, et une formation en prise de parole en public.

Pour cette formation, du moins au tout début, 4 formateurs et d’autres intervenants seront désignés  pour « développer certains points techniques » à savoir la scène, le cour et le jardin, les lumières, le rideau, la réalisation ou encore la manipulation des matériels techniques… Tout est mis en œuvre pour permettre aux jeunes talents malagasy de réussir dans ce domaine et de porter haut le flambeau national.
La compagnie Johary lance la première école de théâtre à Madagascar

Redynamisation d’un secteur souvent délaissé

Le théâtre n’a jamais fait partie du quotidien des malagasy. Du moins, personne n’a jamais daigné exploiter les éventuels talents des jeunes. Il a été proposé dans certains établissements scolaires mais sans plus. Et puis face à une vie mouvementée de la majorité de la population, le désintérêt est vite tombé pour ce domaine.

La compagnie Johary soutient pourtant qu’avec le théâtre, il est possible pour tous de devenir de bons comédiens et acteurs ou d’acquérir d’autres facultés utiles dans la vie de tous les jours comme le fait de surmonter sa timidité, apprendre à communiquer en public, à articuler, à bouger, à se développer personnellement… Et c’est ce que la formation de cette renommée dans le monde du théâtre Malagasy tente de proposer à tout le monde.

L’inscription à cette formation a déjà débuté le 04 avril 2016. Les séances durent 2 à 3 fois par semaine pour une durée de 3 mois selon le niveau de chaque participant dans sa filière (comédien ou acteur). Une représentation publique clôturera chaque session. Il est essentiel de terminer 3 niveaux pour pouvoir compléter le cursus. Pour les autres filières, les séances sont hebdomadaires.

La redynamisation de ce secteur est un grand défi l’avoue volontairement le fondateur de la compagnie Johary, Monsieur Henri RANDRIANIERENANA. Mais il reste confiant, animé par sa grande passion pour son métier.  De son point de vue, il espère qu’un jour peut-être, « le théâtre retrouvera ses lettres de noblesse d’antan ».

 

Enregistrer

Catégories : Cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Cinéma

Qui a raté la sortie du film gasy « Mama Sosy » ?

Depuis plus de 4 mois maintenant, le film gasy « Mama Sosy » est accessible dans les espaces de vente habituelles des amateurs de production filmographique Malagasy. Fort d’un succès époustouflant, notamment par le rôle incarné par Lire la suite…